Logo suisse21.tv
Inscription Newsletter suisse21.tv
Reseaux Sociaux



 


Favoris et Partage

Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois d’avril 2019. Au sommaire ce mois-ci : le rendez-vous des gestionnaires d’impatriés à ne pas manquer, la hausse des frais d’inscription à l’université pour les étudiants étrangers désormais confirmée, l’industrie : la « laissez pour compte » des investisseurs étrangers, la langue française …à maitriser pour toute demande de naturalisation.
Vous gérez des impatriés, vous allez être amené à devoir le faire ? En ce cas notez d’ores et déjà sur votre agenda les 20 & 21 novembre 2019. Au sein du Palais de la Porte Dorée à Paris, le Salon des 24 heures de l’international traitera de vos problématiques au travers un programme de 60 conférences. Vous profiterez également de cet évènement pour rencontrer vos futurs partenaires et pour échanger avec vos homologues. En attendant la mise en ligne du site, si vous souhaitez des informations sur ce salon, n’hésitez pas à envoyer vos demandes à : salon@24h-international.com

C’est fait…l’augmentation des frais d’inscription dans les universités de l’hexagone pour les étudiants étrangers non européens est confirmée et parue dans le JO du 21 avril 2019. A ce titre et au lieu des 170€ habituellement honorés par les jeunes Français, il en coutera 2 770 euros pour une licence à ces jeunes, issus de pays hors UE. Petit espoir tout de même pour ces étudiants qui pourront bénéficier, à l’appréciation de l’établissement de certaines exonération en fonction de leur situation personnelle ou encore des axes stratégiques décidés par l’université concernée.

Selon les chiffres de Business France, l’attractivité de l’hexagone ne se dément pas. Ainsi en 2018, le pays a accueilli 1 323 projets d’investissements directs étrangers, chiffre le plus haut depuis 5 ans. Cependant deux bémols gâchent un peu le paysage ; Le premier en terme d’emplois générés car en 2018, en effet créés ou maintenus grâce aux investisseurs étrangers ils ont baissé de 10 % et sont désormais au nombre de 30 300 ; Le deuxième met en évidence le fait que les investissements à proprement industriels les « parents pauvres de l’investissement étranger » et sont en recul de 7%, avec 320 projets et 11 295 emplois concernés. En revanche le R&D continue à prospérer et en 2018, le nombre d’investissements dans ce domaine, a bondi de 20 % par rapport à l’année précédente.

Comme l’indique le Figaro dans les colonnes de son quotidien du 28 avril, quand il s’agit de naturalisation, le stade de la pratique du Français va être relevé comme il l’a été pour l’obtention de la carte de séjour. Ainsi depuis le 1er mars 2019, le niveau A1 qui consiste dans le cadre européen à utiliser la langue et à comprendre certaines expressions familières et quotidiennes, est demandé. Maintenant, une bonne nouvelle : la procédure va plus vite pour ceux qui remplissent les critères, selon les dires du premier ministre Edouard Philippe le 21 mars 2019

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain


Contenu de la vidéo : Bonjour et Bienvenue dans ce magazine impatriation du mois d’avril 2019. Au sommaire ce mois-ci : le rendez-vous des gestionnaires d’impatriés à ne pas manquer, la hausse des frais d’inscription à l’université pour les étudiants étrangers désormais confirmée, l’industrie : la « laissez pour compte » des investisseurs étrangers, la langue française …à maitriser pour toute demande de naturalisation.
Vous gérez des impatriés, vous allez être amené à devoir le faire ? En ce cas notez d’ores et déjà sur votre agenda les 20 & 21 novembre 2019. Au sein du Palais de la Porte Dorée à Paris, le Salon des 24 heures de l’international traitera de vos problématiques au travers un programme de 60 conférences. Vous profiterez également de cet évènement pour rencontrer vos futurs partenaires et pour échanger avec vos homologues. En attendant la mise en ligne du site, si vous souhaitez des informations sur ce salon, n’hésitez pas à envoyer vos demandes à : salon@24h-international.com


C’est fait…l’augmentation des frais d’inscription dans les universités de l’hexagone pour les étudiants étrangers non européens est confirmée et parue dans le JO du 21 avril 2019. A ce titre et au lieu des 170€ habituellement honorés par les jeunes Français, il en coutera 2 770 euros pour une licence à ces jeunes, issus de pays hors UE. Petit espoir tout de même pour ces étudiants qui pourront bénéficier, à l’appréciation de l’établissement de certaines exonération en fonction de leur situation personnelle ou encore des axes stratégiques décidés par l’université concernée.

Selon les chiffres de Business France, l’attractivité de l’hexagone ne se dément pas. Ainsi en 2018, le pays a accueilli 1 323 projets d’investissements directs étrangers, chiffre le plus haut depuis 5 ans. Cependant deux bémols gâchent un peu le paysage ; Le premier en terme d’emplois générés car en 2018, en effet créés ou maintenus grâce aux investisseurs étrangers ils ont baissé de 10 % et sont désormais au nombre de 30 300 ; Le deuxième met en évidence le fait que les investissements à proprement industriels les « parents pauvres de l’investissement étranger » et sont en recul de 7%, avec 320 projets et 11 295 emplois concernés. En revanche le R&D continue à prospérer et en 2018, le nombre d’investissements dans ce domaine, a bondi de 20 % par rapport à l’année précédente.

Comme l’indique le Figaro dans les colonnes de son quotidien du 28 avril, quand il s’agit de naturalisation, le stade de la pratique du Français va être relevé comme il l’a été pour l’obtention de la carte de séjour. Ainsi depuis le 1er mars 2019, le niveau A1 qui consiste dans le cadre européen à utiliser la langue et à comprendre certaines expressions familières et quotidiennes, est demandé.
Maintenant, une bonne nouvelle : la procédure va plus vite pour ceux qui remplissent les critères, selon les dires du premier ministre Edouard Philippe le 21 mars 2019

Merci de nous avoir suivis et rendez-vous le mois prochain


Mots clés liés : salon des 24 heures de l’international, frais universités, étudiants étrangers, carte de séjour, naturalisation, Business France, attractivité France, industrie, R&D, Edouard Philippe

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Suisse21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Suisse21.tv