Logo suisse21.tv
Inscription Newsletter suisse21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

Une vaste opération antiterroriste a été lancée mardi 07 novembre dans la région parisienne, les Alpes-Maritimes et en Suisse, selon des sources judiciaires et proches de l'enquête, a relaté l’AFP. Neuf hommes et une femme colombienne, âgés de 18 à 65 ans, ont en effet été interpellés après avoir évoqué dans un groupe de la messagerie cryptée Telegram des projets d'actions violentes. « Les perquisitions et les auditions, qui ne font que commencer, visent à permettre de préciser les contours des projets qu’ils nourrissaient », a précisé une source judiciaire. Un Suisse de 27 ans, soupçonné de jouer un « rôle central », serait au cœur des investigations menées dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en juillet pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et « provocation directe à la commission d’un acte de terrorisme ». Parmi les autres personnes interpellées, on dénombre deux fratries, l’une originaire des Bouches-du-Rhône, l’autre des Alpes-Maritimes, toutes deux connues des services de renseignement. Les investigations sont menées par la sous-direction de l’antiterrorisme (SDAT) et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Contenu de la vidéo : Une vaste opération antiterroriste a été lancée mardi 07 novembre dans la région parisienne, les Alpes-Maritimes et en Suisse, selon des sources judiciaires et proches de l'enquête, a relaté l’AFP.
Neuf hommes et une femme colombienne, âgés de 18 à 65 ans, ont en effet été interpellés après avoir évoqué dans un groupe de la messagerie cryptée Telegram des projets d'actions violentes. « Les perquisitions et les auditions, qui ne font que commencer, visent à permettre de préciser les contours des projets qu’ils nourrissaient », a précisé une source judiciaire.
Un Suisse de 27 ans, soupçonné de jouer un « rôle central », serait au cœur des investigations menées dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en juillet pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et « provocation directe à la commission d’un acte de terrorisme ».
Parmi les autres personnes interpellées, on dénombre deux fratries, l’une originaire des Bouches-du-Rhône, l’autre des Alpes-Maritimes, toutes deux connues des services de renseignement.
Les investigations sont menées par la sous-direction de l’antiterrorisme (SDAT) et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Mots clés liés : Suisse, France, terrorisme, Telegram, réseaux sociaux, SDAT, DGSI, Alpes-Maritimes, crime, arrestation, perquisition

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Suisse21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Suisse21.tv